Association DEfense VIllers BRAbois

DEVIBRA

 DEFENSE DE LA QUALITE DE VIE SUR VILLERS-BRABOIS

 

 

Accueil - Actualités  - Communiqués de presse - Aire des gens du voyage - Projets d'urbanisation

Projets de liaisons autoroutières - Faune - Flore - Contacts


PROJETS d'URBANISATION

RESUME DES ACTIONS CONTRE LE PROJET D’URBANISATION MASSIVE

DU PLATEAU DE BRABOIS

En mars 2006, les Villarois prennent connaissance d’un vaste projet d’urbanisation du plateau de Villers : les 39 hectares seraient divisés en trois zones : habitations multiples (220 logements collectifs et individuels), entreprises et 1 zone verte.

A la demande de Devibra, M. VERNIER, Président de l’Association Floraine (Union des Botanistes Lorrains), effectue une étude botanique du site et conclut à la présence d’une pelouse calcaire sèche, site de plantes protégées : trêfle scabre et orchidées.
Cette étude est adressée à la DIREN (Direction Régionale de l’Environnement), à la Solorem propriétaire du terrain, à la CUGN (Communauté Urbaine du Grand Nancy) et au maire de Villers-les-Nancy.

Sous la pression de la Diren et de Devibra, la Solorem demande à un bureau d’étude « l’Atelier des Territoires » d’effectuer une étude approfondie floristique et faunistique du plateau. Tous les projets d’urbanisation du plateau de Villers sont arrêtés.

Le Plan Local d’Urbanisme, élaboré dans le même temps par la mairie, est approuvé. Malheureusement, la zone du plateau passe de zone N (naturelle) à zone AU (à urbaniser).
Cependant, au vu de la mobilisation que Devibra a su engendrer, le commissaire-enquêteur lui reconnaît le statut de partenaire privilégié dans les négociations futures.

Le rapport du bureau d’étude est rendu fin 2007 et conclut à « une haute et très haute valeur patrimoniale des 2/3 du site » avec :

  • des plantes protégées : trèfle scabre, ophrys et orchis.
  • 7 oiseaux patrimoniaux : l’alouette lulu, la pie-grièche écorcheur, le faucon hobereau, l’alouette des champs, l’hirondelle rustique, la tourterelle des bois et le pic noir.

Seule une bande de 12 hectares, de moindre importance patrimoniale, au sud du plateau serait susceptible d’être urbanisée. Désormais, le risque est de voir concentré le projet initial de 220 logements et parcelles d’entreprises sur cette bande de 12 ha le long de l’avenue Paul Muller, avec toutes les nuisances environnementales que cela engendrerait, notamment pour les zones patrimoniales voisines.

M. VERNIER et Devibra déposent une demande de classification en ZNIEFF (Zone Naturelle d’Intérêt Ecologique, Floristique et Faunistique) pour le plateau et le bois des Fourasses attenant, les deux milieux étant étroitement liés, auprès de la Dreal (Direction Régionale de l’Environnement, de l’aménagement et du logement - ancienne DIREN).
Cette classification est obtenue en mai 2009.

Dans le même temps, une demande est faite au Conseil Général pour placer les deux sites en EN.S. (Espace Naturel Sensible).

Le 25 juin 2012, le Conseil Général classe le plateau de Villers et le bois des Fourasses en E.N.S.
Ce classement devrait permettre un entretien et une valorisation des deux sites.

A ce jour, Devibra n’a aucune connaissance d’éventuel projet d’urbanisation sur la zone de 12 hectares…

En savoir plus...

Accueil - Actualités  - Communiqués de presse - Aire des gens du voyage - Projets d'urbanisation

Projets de liaisons autoroutières - Faune - Flore - Contacts